Dans les articles précédents, nous avons abordé les débuts de l’horlogerie avec les cadrans solaires, son évolution avec les horloges hydrauliques, la naissance des premières horloges mécaniques, la démocratisation de l’horloge. Puis, l’horloge à pendule a été créée, permettant de rendre les horloges moins imposantes. C’est la première étape vers la miniaturisation de l’horloge, que nous vous proposons de voir aujourd’hui.

 L’horloge au sein du foyer dès le XVème siècle

Nous avons vus que le mécanisme de l’horloge à pendule avait pu permettre de réduire considérablement la taille des horloges. Autrefois massives, elles étaient par conséquent réservées aux monuments religieux et publics.  Dès lors, la préoccupation logique est de trouver comment réduire encore le mécanisme des horloges, afin de permettre leur miniaturisation.

Dans les foyers les plus aisés, il était monnaie courante de disposer d’horloges, symboles de prestige de par leur coût, leur complexité et leur rareté. L’étape suivante était donc la possibilité de pouvoir transporter ce bijou de technique partout avec soi, pour témoigner de son statut.

Le ressort moteur permet la miniaturisation de l’horloge

Un ressort moteur
Un ressort moteur

Un peu avant l’an 1400, après un siècle plutôt calme, une innovation apparaît et révolutionne le monde de l’horlogerie. On ne sait exactement à qui l’on doit cette invention, elle semble être influencée par les mécanismes utilisés jusqu’alors en serrurerie.

Cette longue pièce d’acier que l’on place autour d’un cylindre. Tendu, ce ressort crée alors de l’énergie. Par rapport à l’horloge à poids ou pendule qui doit impérativement rester à la verticale, le ressort continue de fonctionner même si l’on déplace l’horloge le contenant.

Le ressort moteur permet donc la création d’horloges déplaçables, sans pour autant arrêter leur mouvement. C’est ainsi que naissent les horloges dites de table. Moins précises que les horloges à pendule, elles nécessitent donc d’être remontées régulièrement. Pour ce faire, on utilise encore des cadrans solaires ou l’on se réfère aux horloges publiques, dont l’heure sert encore de référence aux activités humaines.

Les horloges portatives se retrouvent partout chez les plus aisés, on en vient même à fabriquer des horloges de voyage, placées dans des étuis à l’intérieur des carrosses.

C’est tout naturellement qu’au fil des innovations et de la miniaturisation de l’horloge qu’on en vient à l’apparition des premières montres au cours du XVIème siècle. Partie fascinante de l’histoire de l’horlogerie qui fera l’objet de notre prochain article !

Source image de couverture

Connaissiez-vous ce détail de l’histoire de l’horlogerie ? Nous vous invitons à nous rejoindre sur les réseaux sociaux pour partager votre avis et vos anecdotes. Nous vous y lisons quotidiennement  avec grand plaisir.