Pierre fine fréquemment retrouvée dans les Alpes françaises et suisses, l’axinite doit son nom à sa forme souvent en hache. Découvrez ses caractéristiques et son histoire.

L’axinite, pierre fine en forme de hache

L’axinite est un groupe constitué de 4 espèces minérales : la ferro-axinite, la magnésio-axinite, la manganaxinite et la tinzénite.

Elle se caractérise par une structure en anneaux parallèles, liés par du fer, de l’aluminium et du calcium. Parmi ses composants, on retrouve une grande quantité de bore, mais aussi du manganèse, du fer, et du calcium.  Selon sa teneur en ces différents minéraux, l’axinite peut changer de couleur.

On peut reconnaître une axinite en la passant au chalumeau : sous l’effet de la chaleur, elle fond et le bore qui la constitue émet une flamme verte.

On retrouve des axinites de teinte marron, bleu, gris, jaune vert, violet, rouge voire même incolores. On dit donc que c’est une pierre très dichroïque.

Elle possède une dureté comprise entre 6,5 et 7 sur 10 sur l’échelle de Mohs, ce qui en fait un minéral assez solide, et lui permet d’être utilisée en joaillerie.

C’est une pierre que l’on peut trouver dans nos Alpes et en Isère, mais de nos jours, ce n’est pas la source principale. Les axinites utilisées en joaillerie proviennent surtout de Californie, du Mexique, du Brésil ou de l’Oural, où sont nichés les plus beaux spécimens. En effet, ils peuvent atteindre jusqu’à 20 centimètres de long !

Source photo
Source photo

L’axinite dans l’histoire et la culture

L’axinite est découverte au XIXème siècle par l’inspecteur des Mines Jean-Godefroy Schreiber qui dirige les mines d’argent dans l’Oisans.

C’est ensuite le minéralogiste Jean-Baptisme Romé qui décrit la pierre dans son traité de cristallographie, l’un des premiers traités sur le sujet.

Mais c’est finalement le minéralogiste René Just Haüy qui la nomme ainsi en 1787. Il provient du grec « Axine » qui signifie Hache. Ce nom lui est donné parce que l’on retrouve beaucoup d’axinites sous cette forme.

En joaillerie et en ornement, c’est un minéral rare très apprécié. On peut la retrouver taillée en cabochon ou en perles.

En lithothérapie, on attribue à cette pierre fine de nombreuses vertus. Elle serait liée au chakra du cœur et de ce fait, donnerait de la force et de l’endurance.

On dit que c’est la pierre idéale pour les sportifs, car non seulement elle encouragerait l’esprit d’équipe mais permettrait de se remettre plus facilement des blessures liées à l’effort.

Source photo de couverture