S’il y a bien une horloge que tout le monde connaît, c’est bien Big Ben. Trônant dans la capitale du Royaume-Uni, symbole emblématique de Londres, c’est une horloge chargée d’histoire. La connaissez-vous ?

Big Ben, un surnom pour une des cloches de la tour Elizabeth

Saviez-vous que Big Ben n’était pas le nom de l’édifice sur lequel trône l’horloge, mais uniquement de sa grande cloche ? En réalité, cette tour se nomme la tour Elizabeth, et elle fait partie du Palais de Westminster. Aussi connu sous le nom de Chambres de Parlement, c’est le siège du Parlement du Royaume-Uni. On y trouve la chambre des Lords et la chambre des Communes.

Des sections de ce bâtiment existent depuis près d’un millénaire ! Ce palais abritait autrefois la monarchie, mais depuis un incendie survenu en 1512 leur résidence a été déplacée.

C’est après un autre incendie que l’on s’attelle à la reconstruction du Palais de Westminster, en 1836.  Une faible partie du Palais survit aux flammes. On choisit l’architecte Charles Barry pour entreprendre les rénovations et l’agrandissement, dans un style purement néogothique, cher à la Royauté qui l’associe à la chrétienté.

Revenons à la tour de l’horloge. Celle-ci, haute de plus de 91 mètres a été esquissés par l’architecte britannique Augustus Pugin, juste avant une fin funeste. Elle comprend donc la grande horloge du Palais de Westminster et ses quatre cadrans.

Le saviez-vous ? Il n’est pas possible de gravir les marches de la tour à moins d’être résident du Royaume-Uni, pour parer à d’éventuelles attaques terrorristes.

Big Ben, une horloge massive et  impressionnante

Big Ben est une horloge impressionnante par bien des aspects. D’une part, elle est massive et ses cadrans ont un diamètre de 7 mètres.  La taille de ses aiguilles est toute aussi impressionnante : de 2,7 mètres jusqu’à 4,2 mètres ! Sa cloche, dont elle tient son nom, fait 13,5 tonnes et a dûe être transportée jusqu’à la tour grâce à un attelage de 16 chevaux. On peut entendre le son de l’horloge jusqu’à 6 kilomètres à la ronde.

Elle est le résultat de la collaboration de trois grands hommes : Edmund Beckett Denison, horloger architecte, Sir Goerge Airy, astronome royal et Edward Dent, horloger.

Big Ben est pourvue de quatre cadrans aux dimensions titanesques
Big Ben est pourvue de quatre cadrans aux dimensions titanesques

C’est en mai 1859, quelques semaines après sa finition, que Big Ben retentit pour la première fois. Avant cela, l’horloge subit des réparations puisque sa cloche principale se fissure quelques mois seulement après sa mise en place.

Big Ben possède quelques singularités. Par exemple, contrairement à la plupart d’autres horloges, le chiffre romain inscrit est IV au lieu du IIII habituellement utilisé. Sous chaque cadran est inscrite la même phrase en latin qui réfère à la reine Victoria : Seigneur, sauvez notre reine Victoria. Et si elle sonne sur une tonalité si particulière, c’est à cause de la fissure présente dans sa cloche depuis 1859.

Elle est d’une précision remarquable et donne l’heure exacte malgré les intempéries ou les bombardements.

Mais pourquoi l’appelle-t-on Big Ben ? Il existe plusieurs hypothèses à cette question. Il est dit qu’elle se nomme ainsi en référence à Sir Benjamin Hall, qui fut le premier commissaire à la construction de la tour Elizabeth. On dit aussi qu’elle réfère à Benjamin Caunt, dit Big Ben, un champion de boxe poids lourd. Quelle est l’hypothèse qui a votre préférence ?

Depuis sa mise en marche, elle n’a arrêté de sonner que très peu de fois. Durant les deux Guerres Mondiales, en 1936 et 1956 à cause de restauration, en 2007 et enfin en 2017.

Depuis, elle est toujours en cours de restauration et ne sonne que lors d’évènements spéciaux comme le Nouvel An ou des funérailles nationales.

Crédits photo