Les pierres fines sont aussi nombreuses que variées. Aujourd’hui, intéressons-nous à la barytine, une pierre qui a beaucoup de variétés.

Une pierre fine très dense : la barytine

La barytine, aussi appelée baryte ou orthographiée baritite, est une pierre gemme composée en grande partie de sulfate de baryum avec des traces de strontium, calcium et plomb.

D’où provient la barytine ?

La barytine est une pierre relativement abondante. On trouve des gisements de barytine un peu partout dans le monde, mais les gisements les producteurs des plus belles gemmes se situent en Allemagne, en Amérique du Nord, en France, en Italie, au Maroc ou encore au Congo.

Toutefois la production de barytine la plus importante provient d’Inde, du Maroc, de Thaïlande et de Chine. Celle-ci fournit près d’un tiers de toute la production mondiale !

C’est une pierre d’origine dite hydrothermale, c’est-à-dire qu’elle provient de sources d’eau chaudes chargées en minéraux. Ces sources se trouvent souvent en zone volcanique. On la trouve souvent fusionnée avec d’autres minéraux comme l’anglésite.

Elle se présente sous la forme de cristaux aplatis. Sa teinte peut varier : on la trouve parfois de couleur jaune, bleue, blanche voire même incolore. Elle possède un éclat vitreux, parfois résineux. Elle est transparente.

C’est une pierre relativement fragile, avec une dureté de 3 à 3,5 sur l’échelle de Mohs. Toutefois, elle présente une densité élevée, de l’ordre de 4,48.

Cette densité, ainsi que la présence en grande quantité de baryum dans la barytine en fait une pierre très recherchée et abondamment utilisée, notamment dans l’industrie.

Les propriétés chimiques fascinantes de la barytine

Elle possède des propriétés chimiques permettant de la reconnaître comme le fait qu’elle fonde sous la flamme d’un chalumeau, créant une jolie flamme vert jaune. Elle est soluble dans certains acides, comme l’acide sulfurique concentré ou l’acide iodhydrique.

On constate parfois une fluorescence ou une phosphorescence de la pierre exposée à des rayons ultraviolets. On dit également que c’est une pierre thermo luminescente, ce qui fait qu’exposée à la radioactivité, elle peut émettre de la lumière.

La barytine, ou baryte, se trouve sous la forme de cristaux aplatis, souvent incolores | Source photo
La barytine, ou baryte, se trouve sous la forme de cristaux aplatis, souvent incolores | Source photo

La barytine dans l’histoire et la culture

La pierre est décrite pour la première fois en 1800 par le minéralogiste allemand Carl Kasten. Elle tient son nom du grec barus, qui signifie « lourd » ou « pesant ». Elle possède en effet une densité assez exceptionnelle.

Toutefois on la retrouve sous d’autres dénominations. Barosélénite, barote, barytite, boulonite, dréelite… La barytine se trouve sous autant de formes que de noms !

On l’utilise beaucoup dans l’industrie. Par exemple, dans le plastique, la peinture ou le vernis.

C’est un composant important de l’industrie pétrolière : elle permet d’augmenter la densité des fluides de forage, évitant ainsi les fuites de gaz.

Du fait de ses capacités d’absorption des rayons gamma, on l’utilise pour la fabrication de béton destiné à la construction de bâtiments spéciaux, comme les centrales nucléaires.

La barytine en joaillerie et collection de minéraux

En joaillerie, les plus beaux spécimens qui sont de qualité gemme sont utilisés pour la confection de de bijoux. La coupe préférée pour la barytine est le cabochon. Il permet de mettre en valeur la beauté de la pierre et de ses inclusions. Toutefois, c’est une pierre qui du fait de sa fragilité, est rarement taillée. Elle nécessite un soin particulier, car elle est de ce fait sensible aux chocs.

Les collectionneurs de minéraux en sont friands, notamment lorsque l’agencement des cristaux entre eux prend une forme originale. Les couleurs miel et bleu sont les plus recherchées.

Les plus beaux spécimens de barytine sont utilisés pour la confection de bijoux | Source photo
Les plus beaux spécimens de barytine sont utilisés pour la confection de bijoux | Source photo

En lithothérapie, la discipline traditionnelle de soin par les pierres, on lui prête des vertus sur le plan psychologique. Elle permettrait de favoriser l’introspection, de prendre de la distance et d’harmoniser les énergies du corps. On dit aussi qu’elle aiderait à se souvenir de ses rêves.

En astrologie, cette pierre dit solaire est volontiers associée aux signes Taureau, Balance, Scorpion et Sagittaire.

Découvrez d’autres pierres dans nos dossiers Pierres fines et Pierres précieuses !