Dans notre dernier article sur les horloges célèbres, nous nous intéressions à l’horloge la plus célèbre du monde, Big Ben. Celle-ci, d’une taille impressionnante, s’est vue supplantée en 2010, quand l’horloge de la Mecque a été finalisée. Découvrons aujourd’hui l’histoire et les caractéristiques de la plus grande horloge du monde.

L’horloge de la Mecque : une horloge à 600 mètres de haut

Tout commence en 2002 avec le projet des Abraj Al Bait Towers, un ensemble de gratte-ciels en plein cœur de la Mecque, en Arabie Saoudite.

C’est sur l’ancien site de la forteresse ottomane d’Ayjad, désormais rasé, que la société d’architecture libanaise Dar Al-Handasah commence ce projet d’un coût estimé à 1,6 milliard de dollars.

La tour sur laquelle trône l’horloge, la tour royale de l’horloge de la Mecque, surplombe de loin les autres, avec ses 601 mètres de hauteur. C’est d’ailleurs la quatrième construction la plus haute du monde.

Visible à près de 20 kilomètres à la ronde, l’horloge de la Mecque a été bâtie dans ce lieu saint pour sonner l’heure de la prière mais aussi pour que la Mecque ait sa propre heure de référence, à l’instar de Greenwich.

L’horloge de la Mecque : une horloge à 600 mètres de haut

L’horloge de la Mecque, une horloge suisse massive

L’horloge de la Mecque, qui sonne cinq fois par jour à l’heure de la prière, est de conception suisse et de construction allemande. C’est l’ingénieur schwytzois Martin Ryffel qui dirige les travaux.

L’horloge en chiffres

L’horloge de la Mecque mesure 45 mètres de long sur 43 mètres de large, elle est donc 35 fois plus grande que Big Ben !

A son sommet, trône une flèche de 128 mètres surmontée d’un croissant de 23 mètres de hauteur.

Pesant près de 36 000 tonnes, elle fourmille de détails qui témoignent de sa qualité et de sa bonne facture, comme les tuiles dorées qui l’encadrent.

Ce sont aussi plus de 100 millions de carreaux de mosaïque qui décorent ses quatre cadrans.

A l’heure de la prière, cinq fois par jour, ce sont environ 21 00 lampes blanches et vertes qui illuminent l’horloge.

Une construction délicate

Le challenge principal pour une horloge à cette hauteur, est de s’assurer de sa résistance aux intempéries, notamment au vent et aux orages.

Pour éviter que les aiguilles de l’horloge ne viennent abimer les fragiles cadrans, l’ingénieur met au point des rails tenant les aiguilles à une certaine distance.

Des paratonnerres ont également été placés pour protéger l’horloge des éclairs.

Le mouvement complexe de l’horloge a été réalisé en pièces détachées, pour pouvoir le hisser mais aussi pour anticiper et faciliter les futurs réparations et entretiens.

Une attraction touristique pour la ville sainte

La tour fait partie de l’Abraj Al-Bait, qui abrite près de 3000 appartements et chambres d’hôtels.

Abritant un musée qui accueille des milliers de visiteurs par jour, la tour est devenue une véritable attraction pour les pèlerins qui se rendent dans la ville sainte. Dans ce musée dédié à l’Univers, un observatoire permet d’observer les différents croissants de Lune et d’avoir une vue panoramique sur la mosquée et la ville.

La ville sainte qui accueille près de 3 millions de pèlerins chaque année compte sur l’horloge pour attirer encore plus de visiteurs.

Source photo
Source photo