Dans notre dossier Pierres fines, nous vous invitons à découvrir les merveilleuses pierres gemmes naturelles que la nature créé. Origines, caractéristiques et histoire, découvrons aujourd’hui la brazilianite.

La brazilianite, pierre fine rare

La brazilianite est une espèce de pierre fine, ou pierre gemme, principalement composée de phosphate de sodium et d’aluminium. Elle est d’origine hydrothermale, c’est-à-dire qu’elle provient de sources chaudes souterraines riches en phosphates.

Dans les agrégats de brazilianite, on la retrouve souvent associée à d’autres types de pierres comme le quartz ou la muscovite. Elle peut également comporter des inclusions d’autres pierres comme la tourmaline, l’apatite et la muscovite.

Cette pierre est relativement fragile, avec une dureté d’environ 5,5 sur l’échelle de Mohs.

Elle se présente sous la forme de cristaux striés qui peuvent faire jusqu’à 20 centimètres de long. Ses couleurs peuvent varier de l’incolore à diverses teintes de jaune, allant jusqu’au jaune-vert. Elle est d’un éclat vitreux et est transparente, voire translucide.

C’est un minéral assez rare qui se retrouve principalement dans des gisements brésiliens, argentins, états-uniens mais aussi au Canada, en Chine, en Autriche ou au Rwanda. Il existe même des gisements en Auvergne.

La brazilianite, pierre fine rare

La brazilianite dans l’histoire et la culture

C’est en 1945 qu’est découverte cette pierre, au Brésil, d’où son nom.

C’est un paysan nommé Alfredo Séevrine de Silva qui en déterre en travaillant ses terres dans le district de Conseilhera Pena. Il réussit à amasser plusieurs kilos de la pierre et se rendit en ville pour savoir de quoi il s’agissait. Il pense tout d’abord à du béryl.

Très rapidement, plusieurs personnes se rendent dans le champ pour en extraire près de 40 kilos de brazilianite. Cependant, l’exploitation prend vite fin, car la pierre est jugée trop fragile par les lapidaires.

Des spécimens sont tout de même envoyés à un institut de technologie, où deux minéralogistes américains nommés F.H Pough et E.P Hendeson parviennent à identifier la pierre comme une nouvelle espèce.

Ils font parvenir la nouvelle à l’Académie des sciences du Brésil. Peu après l’exploitation de la pierre reprit.

Du fait de sa fragilité, la pierre est relativement peu utilisée en joaillerie et est plutôt l’apanage des collectionneurs.

Difficile à travailler, elle permet toutefois de sertir de beaux bijoux, en faisant preuve de beaucoup d’habilité et de précision lors de la taille.

Les plus beaux spécimens de brazilianite sont exposés à Washington, au Smithsonian Institute et au Musée minéralogique de New York.

Selon la lithothérapie, une discipline qui promeut le soin par les pierres, la brazilianite possède de nombreuses vertus curatives.

Elle serait liée aux chakras du cœur et du plexus solaire, permettant ainsi de renforcer optimisme, bonté et confiance. Elle aurait aussi une action détoxifiante.

En Amérique du Sud, on dit que la brazilianite aide à faire partir la nostalgie et à faire son deuil.

Tout savoir sur les pierres avec la Maison Bianchi

Vous souhaitez en savoir plus sur pierres précieuses, les pierres fines et les pierres les plus célèbres ? Consultez nos dossiers dédiés :

N’hésitez pas également à nous rejoindre sur les réseaux sociaux pour être informé de nos nouvelles publications et partager avec nous votre passion des pierres.

Source photo de couverture